• +0603133295
  • justinzest@presseorange.fr

HUMOUR

LES FONCTIONNAIRES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coluche disait :

« La seule chose qui travaille dans le bureau d’un fonctionnaire, c’est le bois »

« Mon père était fonctionnaire et ma mère ne travaillait pas non plus. »

« Un fonctionnaire ne doit pas dormir au bureau le matin sinon il ne sait plus

quoi faire l’après-midi. »

« L’administration en France, c’est très fertile!

On plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts. »

Bon, on pourrait continuer comme ça très longtemps…

Mais comme je sens que je ne vais pas me faire que des amis,

alors, on va s’arrêter là !

#BALANCE TON PORC

«Libération» a sondé l’état d’esprit d’hommes choisis au hasard d’une grande gare parisienne,

sur la prise de parole publique de femmes victimes d’agressions ou d’harcèlement sexuels.

Mercredi, Libération est allé interroger plusieurs hommes, des anonymes de différentes régions françaises, et de tous milieux. Le choix s’est porté sur la Gare du Nord, à Paris, un monde en soi où 700 000 voyageurs se croisent chaque jour.

Ce que l’on retient de ces courts entretiens, c’est que la plupart de nos interlocuteurs se disent plutôt solidaires des femmes. Tous assurent ne pas être «ce type d’homme», capable de porter préjudice à la gent féminine. Mais au-delà de la bienveillance de l’ensemble des interrogés, des stéréotypes éculés s’immiscent encore dans certains propos.

Donc, j’ai décidé de balancer, moi aussi !

J’dis ça, mais j’dis rien !

LE CONNARD AU VOLANT

Dans une autre vie, j’ai fait un job de merde : celui de taxi dans le secteur médical… J’ai vu et entendu toutes sortes de choses et surtout beaucoup de connards qui ne respectent pas le code de la route et n’ont aucun civisme ! J’ai parcouru tellement de kilomètres à cette époque que j’aimais à dire : « j’ai avalé tellement de bitume, q’un jour, je vais finir par chier du goudron ! »

Toi, le connard au volant, qui tous les jours met la vie des autres en danger, ça t’arracherais la gueule de mettre de temps en temps, je sais pas moi, une fois sur deux par exemple : « ça marche, ça marche pas, ça marche, ça marche pas… »  TON PUTAIN DE CLIGNOTANT !!!!

sache que :

Et que :

Putain, ça fait du bien !

 

COMBLE DE LA CONFIANCE EN SOI


Oh! Que je m’aime !

Comme disait Lao Tseu ou je ne sais plus qui :
« Le comble de la confiance en soi, c’est de péter alors qu’on a la chiasse »
et il a aussi dit : « Plus à l’ouest, c’est l’est », mais on s’en fout, car cela n’a aucun rapport !

Voilà, ça, c’est fait…

Effectivement, beaucoup de gens ont un ego surdimensionné, ce qui leur donne parfois une trop grande confiance en eux, mais ils devraient peut-être se méfier :

Car, on finit toujours par le payer d’une manière ou d’une autre…
Et c’est bien fait pour vos gueules !!!

Narcissisme pathologique ou l’’excès de confiance en soi :

« Chacun de nous aime sa propre personne : son physique, sa personnalité et bien d’autres encore, mais quand cela devient trop, le narcissisme entre en jeu. Certes, c’est normal de s’intéresser à soi, cependant, l’excès de confiance en soi peut être un problème sur la relation sociale de l’individu.

C’est ce que les experts en communication sociale et en psychologie appellent narcissime pathologique. Mais fort heureusement, cela se soigne.

 Le narcissisme issu des mythes grecs

Pour la petite histoire, le mot « narcissisme » prend ses origines dans la mythologie grecque. C’est le nom d’un jeune homme, Narcisse, d’une beauté incomparable qui prit beaucoup de plaisir à regarder son reflet dans une fontaine. Ébloui par son image, il en tomba amoureux et resta figé au bord de la fontaine. Il prit racine et se transforma en fleur dénommée le narcisse.

D’après les spécialités, plusieurs raisons peuvent conduire une personne à devenir narcissique. Parmi les causes identifiées, il y a le traumatisme, la négligence, l’abus subit à l’enfance ou le fait d’être élevé par des parents surprotecteurs ou trop admiratifs. Mais, il se peut également que ce soit un mécanisme de défense afin de cacher ses propres défauts.

 Les traits de personnalités des narcissiques

La soif de pouvoir et de reconnaissance, le manque d’empathie, le besoin constant d’admiration ainsi que la surestimation de soi et de ses capacités sont parmi les facteurs visibles du narcissique. Ce sont des personnes arrogantes et hautaines qui n’hésitent pas à utiliser ses propres amis pour arriver à ses fins. Égocentrique, le narcissique se considère comme quelqu’un d’unique et de spécial qui doit être traité avec beaucoup d’attention. »

By PierreContributeur  On 28 septembre 2014 In pathologies Tagged narcissismenarcissisme pathologique 1 Comment 

RIRE DE SOI


Rire de soi, quelle thérapie !

Changer de regard sur soi, rire et faire rire : l’humour a toute sa place en thérapie.
Être capable d’autodérision prouve que l’on a gagné en flexibilité psychique
et su mettre en place des mécanismes d’autoguérison.
Véronique Dahl

J’ai essayé toute ma vie de ne jamais me prendre au sérieux
(comme une ligne de conduite)… Le monde est tellement absurde,
alors si en plus il fallait être sérieux ??? Quelle blague !!

SYNDROME DE GILLES DE LA TOURETTE

Syndrome de Gilles de la Tourette : des tics incontrôlables

Mouvements et cris incontrôlés, tics moteurs et/ou vocaux parfois très grossiers, le syndrome de Gilles de la Tourette est une maladie rare, très handicapante socialement. Mais il est possible de le traiter si le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette est bien porté.
Voici un petit exemple :

L’INDECIS !

Définition d’indécis :

qui ne sait pas prendre de décision
qui n’est pas décidé, qui est douteux, incertain
qu’il est difficile de reconnaître, de distinguer, qui est vague
personne qui ne sait pas prendre une résolution, une décision

« Extrait de la bande dessinée d’EDIKA » (FLUIDE glacial)

Je voulais partager cette « BD » avec vous : c’est un humour dont je raffole,
aussi bien du point de vue graphique qu’au niveau des dialogues…
Je suis fan à 200% ! Et vous ?

LA BETISE HUMAINE !

Un génie est une personne qui se démarque de façon exceptionnelle
par un ou plusieurs talents. Le mot dérive de genius. La même origine latine a donné le sens d’inventeur, de personne dotée d’un talent hors du commun et/ou d’une habileté intellectuelle remarquable, d’une aptitude créatrice extraordinaire, notamment dans le domaine artistique.

LE SAVIEZ-VOUS ?

On est vraiment dans la merde !

La dépression dans le monde

Suivant l’Organisation Mondiale de la Santé, la dépression est la deuxième cause de handicap. Elle se situe au quatrième rang des maladies en terme de coût financier par maladie. Selon les prévisions, en 2020, ce trouble se situera à la seconde place en terme de coût parmi les différentes maladies, quels que soient l’âge et le sexe. Aujourd’hui, il se situe déjà au deuxième rang pour la catégorie d’âge de 15 à 44 ans pour les deux sexes. Le suicide en est l’issue la plus tragique. On compte chaque année au niveau mondial  800 000 morts par suicide.

Mais, ce n’est pas pour autant qu’il faut perdre espoir…

Regardez cette petite vidéo ci-dessous et cela devrait vous redonner le moral !

Enfin, j’espère…

PEUT-ON RIRE DE TOUT ?

« C’était il y a 33 ans, 5 mois et 5 jours : Pierre Desproges inventait sans le savoir le «point Desproges», dont quiconque a eu une grande discussion sur l’humour, le rire et toutes ces sortes de choses a déjà pu expérimenter la grande force. Le «point Desproges», c’est le moment où quelqu’un, afin de donner de l’autorité à son propos, se réfère à une fameuse phrase de l’humoriste décédé, en 1988, des suites d’une maladie courte et rigolote : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Ou avec tout le monde. En fait, on ne sait pas trop. En attendant de se plonger dans la pensée desprogienne pour tenter d’y démêler ce que l’auteur a voulu dire, constatons donc la vigueur avec laquelle cette phrase, devenue d’ailleurs un «dicton» dans de nombreuses bouches, traverse les années. Peut-être même est-elle plus vigoureuse encore aujourd’hui. Sur Twitter, elle revient régulièrement, parfois sous la forme d’un affreux montage, soit pour le plaisir de la citer, soit pour justifier une blague, soit pour… on ne sait pas trop pourquoi. » En tout cas, moi, j’ai choisi mon camp et je ne m’en lasse pas !